Comment Laure et Grégoire économisent 375 € par mois dans un projet … – Meilleure assurance

4.6 (85%) 23 votes


Avec la future entrée en vigueur de la loi Pacte, il existera vraisemblable de transférer son contrat d’assurance vie au sein du même assureur et de conserver son antériorité fiscale. Une opportunité à saisir pour épargnants afin d’améliorer rendements. Capital a identifié pour vous plusieurs contrats qui méritent d’être transférés.
Ce n’est plus qu’une interrogation de semaines. Il sera rapidement plausible de transférer ses économies logées dans un vieux contrat d’assurance vie, délaissé en plus en la banque, vers un contrat plus récent et plus rémunérateur, et ce tout en conservant son antériorité fiscale. C’est ce que va permettre la loi Pacte, qui provient d’être votée mais encore être promulguée. C’est une avancée certaine cependant pas une révolution. Le choix existera ouvert à tout un chacun mais par le fait limité, le transfert se fera d’or sein de la même compagnie d’assurance. Pour la démarche, banques seront tenues, avec cette loi, de communiquer sur localisation l’historique des performance de tous contrats de fonds en euros.

Il sera ainsi plus aisé de comparer mais attention finis contrats ne seront pas accessibles automatiquement, quelques-uns nécessitant un montant minimum élevé. Enfin, il sera probable que ce transfert ait aussi un montant pour l’épargnant, il serait inhabituel que la banque prenne à son compte le coût de l’opération. Reste que la transférabilité pourrait se révéler gagnante, notamment pour chaland des « bancassurances » car leurs vieux contrats ressortent régulièrement sous des classements des fonds euros. Les banques ont certes pris l’habitude de reporter la provision pour participation aux bénéfices sur contrats plus récents, qu’elles commercialisent en or détriment des vieux contrats ceux fermés à la souscription. C’est mais aussi l’on voit apparaître au sein d’une même banque un écart de rémunération entre ses assurance vie en euros.