Les règles de la conduite accompagnée

La nouvelle réforme de la conduite accompagnée incite les jeunes à choisir cette formule qui présente de nombreux avantages. Car si la méthode a fait ses preuves, elle n’est sollicitée que par 30 % des candidats au permis de conduire. Tout comme le permis de conduire, la conduite accompagnée, officiellement appelé Apprentissage Anticipé de la conduite, nécessite un apprentissage d’une vingtaine d’heures au bout duquel est délivrée une attestation (présente dans le livret d’apprentissage et remise à la compagnie d’assurance du candidat). Elle nécessite également l’obtention du code. La conduite s’effectue ensuite sous la surveillance d’un adulte qui n’est pas forcément un parent.

Le disque de la conduite accompagnée doit être apposé à l'arrière de la voiture

Comment ça marche ?

Un certain nombre de règles encadrent cet apprentissage :

– le candidat doit être âgée d’au moins 16 ans et disposé de l’autorisation de son représentant légal (une inscription au recensement ou une participation à la la Journée d’Appel de Préparation à la Défense est également nécessaire)

– il doit être titulaire de l’attestation scolaire de sécurité routière ou de l’attestation de sécurité routière

– l’accompagnateur doit être titulaire du permis depuis au moins 5 ans sans interruptions et ne pas avoir commis certains délits

– le candidat doit effectuer 3000 km durant la conduite accompagné, sur une durée minimale de 1 an et maximale de 3 ans, en essayant de favoriser différents types de routes et de conditions

– le candidat doit respecter des limitations de vitesse particulières : 110 km/h au lieu de 130 km/h sur autoroute, 100 km/h au lieu de 110 km/h sur 2×2 voies et 80 km/h au lieu de 90km/h sur les autres routes (en ville les limitations restent les mêmes)

– le parcours effectué après chaque sortie doit être inscrit sur le livret

– la voiture utilisée doit disposé de rétroviseurs latéraux à droite et à gauche

– la conduite accompagnée est uniquement autorisée sur le territoire français

– afin d’avertir les autres conducteurs, un disque doit être apposé à l’arrière de la voiture

Quels sont les avantages ?

Les statistiques parlent d’elles même : le taux de réussite au permis de conduire est supérieur pour les candidats ayant effectués la conduite accompagné (70% contre 50% pour un candidat normal). Autre privilège pour les élèves de la conduite accompagnée : la durée du permis probatoire est réduite à 2 ans, alors qu’elle est de 3 ans pour un candidat traditionnel. La conduite accompagnée est également une très bonne formule pour l’apprentissage de la conduite d’un point de vue pédagogique, grâce à l’expérience qu’elle apporte au volant (les jeunes conducteurs ayant suivi l’Aac ont généralement moins d’accidents). D’autant plus que les compagnies d’assurance ne font pas payer de surprimes pour un candidat qui est en train d’effectuer une conduite accompagnée. A noter que le suivi de cette méthode permettra le plus souvent de bénéficier de tarifs réduits lors du choix d’une assurance jeune conducteur. Néanmoins cette méthode nécessite beaucoup de temps et requiert à l’accompagnateur de se rendre disponible et d’être patient.



 
 
 


3 commentaires

  1. comparatif assurance-vie
    7 septembre 2011 - 10:02

    y a t’il un âge limite pour la conduite accompagnée ou pas du tout ?

  2. admin
    10 avril 2012 - 21:13

    Il n’y a pas d’âge limite pour la conduite accompagnée.

  3. stephanie
    17 octobre 2012 - 20:48

    bonjours je souhaite proposé a mon copain la conduite accompagné avec moi, j’ai 6 ans de permis sauf qu’il me manque des points – 5 pts à cause de radars automatique. Es un problème ou pas ? je n’ai jamais eu d’accident en 6 ans de permis

Ajouter un commentaire :