Les points dans le permis probatoire

Le permis jeune conducteur, généralement appelé permis probatoire, a fait l’objet de multiples réformes, au point que ses règles soient souvent mal connues. Voici donc un petit rappel des modalité de ce permis.

Lorsque vous décrochez votre permis, celui-ci ne comporte que 6 points, contre 12 points pour un permis traditionnel. Il y a encore quelques mois, les 6 autres points étaient délivrés au bout de 2 ans, mais les règles sont aujourd’hui un peu plus souples : chaque année le conducteur retrouve progressivement des points (2 points chaque année, sauf pour ceux qui ont fait la conduite accompagnée qui en retrouveront 3 par an). Ces points seront acquis que si le conducteur ne commet pas d’infractions pendant sa période probatoire.

Un contrôle d'alcoolémie | Les points dans le permis probatoire

Les règles liés aux infractions se sont en revanche durcit : un jeune conducteur qui fait une infraction sanctionnable de 3 points ou plus devra obligatoirement suivre un stage de sensibilisation de sécurité routière afin de rembourser l’amende (ce stage se fera à ses frais).

Certaines sanctions ont été alourdies, notamment celles liées à l’alcoolémie au volant. Ainsi, dès 0.5 gramme par litre dans le sang, le jeune conducteur risque le retrait de 6 points, donc l’annulation de son permis, ainsi que la mise en place d’un délai de 6 mois avant de pouvoir le repasser.

Le dépassement de vitesse de 50 Km/h ou plus est également assortie de la même sanction.

L’ensemble de ces mesures est destiné à sensibiliser les jeunes conducteurs au risque de la conduite, notamment ceux liés à la conduite en état d’ivresse, à la fatigue ou encore à des vitesses excessives.
Chaque année plus de 1 200 jeunes âgés de 18 à 24 ans perdent leur vie sur la route. Cela représente près d’un quart des accidents mortels en France.



 
 
 


Ajouter un commentaire :