La conduite supervisée, comment ça marche ?

Depuis le début de l’année, les candidats au permis de conduire peuvent opter pour la conduite supervisée. Cette formule, qui permet de conduire en la présence d’un accompagnateur avant l’obtention du permis, se rapproche beaucoup de la conduite accompagnée tout en restant plus souple.

Qui peut faire une conduite supervisée ?

Chaque candidat au permis de conduire qui a atteint l’âge de 18 ans peut suivre la conduite supervisée. Pour cela, il doit avoir fini sa formation initiale de 20 heures et avoir obtenu le code. L’enseignant du candidat doit ensuite autoriser le suivi de la conduite supervisée.

Depuis le début de l'année 2010, il est possible d'opter pour la  conduite accompagnée

Pourquoi suivre une conduite supervisée ?

Cette formule permet d’acquérir une expérience accrue avant le passage de l’examen du permis de conduire ou après un échec à cet examen. Elle permet ainsi d’aborder le passage du permis de conduire plus sereinement, et peut également permettre d’accroitre sa maitrise du volant sans payer d’heures de conduite supplémentaires. Toutefois, cette méthode ne permet pas de bénéficier de la réduction de la période du permis probatoire, qui reste de 3 ans, contrairement à la conduite accompagnée.

Comment se déroule la conduite supervisée ?

A l’instar de la conduite accompagnée, le candidat peut conduire un véhicule en la présence d’un accompagnateur. Pour valider la conduite supervisée, il doit effectuer au moins 1000 kilomètres sur une période de 3 mois minimum. Deux rendez-vous sont programmés : un avant le début de la conduite supervisée et l’autre en cours d’apprentissage, les deux se déroulant en la présence de l’accompagnateur.

Pour les accompagnateurs, les critères sont les mêmes que pour la conduite accompagnée : ils doivent être titulaire du permis depuis au moins 5 ans sans interruptions et ne pas avoir commis certains délits.

Les modalités à respecter

Pour suivre cette formule, le candidat doit avoir l’autorisation de son assurance précisant le nom du ou des accompagnateurs ainsi que le ou les véhicules utilisés. Une attestation de fin de formation initiale (AFFI), délivrée par l’auto-école, est également nécessaire (si le candidat a déjà passé l’examen du permis de conduire, une autorisation de conduire en conduite supervisée lui est demandée) et devra être transmise à la société d’assurance.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre auto-école.



 
 
 


Ajouter un commentaire :