Comment assurer une voiture sans permis ?

Depuis maintenant une dizaine d’année, le marché des voitures sans permis se développe à une vitesse fulgurante. Les réformes du gouvernement en matière de sanctions liées à la sécurité routière ainsi que le montant élevé du passage du permis poussent de plus en plus de personnes à adopter une voiture sans permis, qui a aussi l’avantage de coûter moins cher.

Pour rappel, pour pouvoir conduire une « voiturette », il faut avoir obligatoirement 16 ans et disposer du Brevet de Sécurité Routière (sauf lorsqu’on est né avant 1988).

Face à ce phénomène, de plus en plus d’assurances ont mis en place des offres spécialement adaptées aux conducteurs de voiture sans permis. Ainsi les tarifs pour assurer une voiture sans permis sont souvent moins élevés que ceux d’un scooter par exemple. Ces offres peuvent prendre différents noms : assurance ligier, assurance microcar, assurance aixam ou assurance voiturette. A noter que des antécédents chez le conducteur (perte de permis suite à l’alcoolémie au volant par exemple) peuvent faire très vite grimper le prix de ces assurances.

Plusieurs compagnies d’assurance se sont emparé du créneau : GMF, MACIF pour les plus connus ou encore maXance ou Axantis pour les plus petites. N’hésitez pas à demander à votre assurance si elle prend en charge ce type de contrat, qui ne pose en général pas de problème à la compagnie en raison du faible taux d’accident chez les voiturettes.

Retrouvez également notre dossier sur les devis en ligne d’assurances auto.



 
 
 


Un commentaire

  1. annonce voiture
    22 février 2011 - 14:48

    Je suis surpris qu’il y ait moins d’accident avec les voiturettes, les conducteurs n’ont pourtant pas le permis, et ce sont pas des voitures très résistante… La vitesse limité doit être la raison.

Ajouter un commentaire :